L’accompagnement, comment ça se passe ?

Chaque enfant, parent, famille, adulte, est unique, de même que chaque problématique est bien particulière.
L’accompagnement sera donc adapté en conséquence.

Cependant voici le déroulement habituel d’un accompagnement psychologique:

Je vous reçois au cabinet uniquement, après une prise de rendez-vous.

La première rencontre est un temps d’écoute et d’échanges. C’est le moment où le patient, petit ou grand, me parle de la raison de sa venue. Je me présente à lui, et on fait ensemble un tour d’horizon des difficultés rencontrées.
Je peux poser différentes questions pour apprendre à vous connaître.
A la fin de ce premier entretien je vous propose l’accompagnement qui me semble le plus pertinent par rapport à votre problématique, et vous acceptez, ou non (oui on a le droit de dire non) , la mise en place.

Le cabinet


Il peut s’agir:

– d’un suivi régulier avec l’enfant
– d’un suivi ponctuel
– de séances de soutien à la parentalité

de séances d’accompagnement de couple (désir d’enfant, procréation naturelle ou assistée)
– de séances d’accompagnement pendant la grossesse (futur maman ET futur papa s’il souhaite)
– de séances de soutien post-partum (après l’accouchement, pour maman, papa, bébé)

J’utilise des jeux, des jouets ainsi que des loisirs créatifs afin de mettre l’enfant en confiance, pour qu’il se sente à l’aise dans un endroit accueillant et sécurisant. Cela lui permet aussi d’exprimer ses émotions autrement que par la parole.

Le cabinet
Le cabinet

Un premier nombre de séance sera défini à la fin du premier rdv, et pourra être revu durant le suivi.
Bien sûr, des points de discussions vous seront proposés régulièrement.
Il ne s’agit en aucun cas de vous dire qu’il faut 10 séances à votre enfant, et de ne rien vous communiquer pendant tout ce temps!

De même, un accompagnement peut-être long (plusieurs mois), comme il peut-être court (quelques séances). Il n’y a aucune règle. Aller chez le psychologue ne veut pas dire s’engager pour 5 ans!

Selon les besoins les séances se font avec un ou plusieurs membres de la famille.
Concernant les tout-petits il va de soi que les séances se font toujours avec au moins un parent.

La fin de l’accompagnement se dessinera naturellement, au fur et à mesure des séances. Nous dresserons ensemble un bilan du chemin parcouru.

Si vous souhaitez mettre fin à l’accompagnement de vous-même c’est possible, il suffit de m’en parler.
Un psychologue ne fait pas l’autre, et il faut que vous vous sentiez en confiance. Il peut arriver que « ça ne passe pas », il faut en parler car cela ne sert à rien de venir à reculons.

Dans ce cas je peux vous orienter vers d’autres professionnels. Dans tous les cas vous restez libre de prendre la décision que vous souhaitez.